Des millions de perdus au casino par un flambeur

0
1825
Bonus méthode de paiement

L’argent peut tout acheter, il a beaucoup d’influences sur ce que l’on achète. Un homme d’affaires en immobilier qui a fait fortune il y a quelques années a passé beaucoup plus son temps à jouer dans les casinos qu’à travailler pour perdre finalement jusqu’à 30 millions de dollars. D’origine australienne, cet homme a vendu des appartements jusqu’à des maisons de grand luxe pour utiliser et flamber son argent un peu n’importe comment. Les jeux d’argents étaient son passe-temps favori. Comment être si riche et vouloir jouer pour gagner autant alors que l’on a déjà tout ? Je me suis posé moi-même la question ?!

Un juge qui a qualifié cette Australienne du joueur comme l’un des « Plus grands flambeurs du pays » a perdu au tribunal face à un grand casino qui ne voulait pas le rembourser.

Le plus grand looser des temps, Harry Kakavas a été l’un des meilleurs vendeurs d’immeubles en Australie de tous les temps. Cet homme bien connu du monde public a était aussi l’un des plus grands joueurs réputés en Australie. Il lui arrivait de jouer 300.000 dollars pour un pari. Il vient de perdre devant les tribunaux et doit des millions de dollars à ses avocats, à ses banquiers et à ses amis. Lors de sa défense, il affirmait qu’il était accro et qu’il ne pouvait pas s’arrêter. Mais les casinos et les avocats de la défense ont la preuve formelle que toutes les décisions qu’ils prenaient venaient de lui-même. Conscient, rationnel et réaliste de ces mouvements.

« […] Tout porte à croire que si Kakavas avait pu échapper aux séductions du casino, il aurait pu le faire avec facilité. Il aurait pu s’auto-exclure des tables. Il n’était pas accro à un point ou on pourrait le croire. D’après les tests psychologiques, il était plutôt fanatique aux jeux et il avait l’envie de ne pas s’arrêter dans le but de faire tomber la banque. Une personne responsable, courageuse avec peu de moyens aurait arrêté. » A indiqué l’un des avocats de la défense.

Le juge a estimé que le joueur n’avait que lui-même à blâmer. D’après les témoignages d’une enquête policière, les policiers ne croient pas un mot de son témoignage. D’après les informations du juge et des policiers qui ont suivi l’enquête. Harry Kakavas misé et gagner la mise à plusieurs reprises, mais avant de tout perdre. Il relançait encore beaucoup plus pour gagner et finalement perdre son premier investissement.

Il avait également été interdit d’entrer au casino en 2006 pour avoir dépensé 2 millions de dollars en moins de 40 minutes. Un comportement qu’un accro du jeu n’aurait jamais fait.
Kakavas pense que les établissements de jeux n’ont pas pu arrêter son envie pathologique de parier en y prenant un grand avantage alors que tous les circonstances et faits de son comportement montrent effectivement une contradiction dans ses propos. L’homme ne récupéra donc pas son argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here