Des bons d’achat à Macao seront offerts aux résidents à la fin de l’épidémie afin de relancer la consommation

0
18
Macao

Depuis le début du mois de février, la situation économique à Macao inquiète les principaux responsables. La capitale mondiale du jeu a pris des mesures drastiques face à l’épidémie causée par le coronavirus l’incitant à ralentir son système économique. En vue de redresser la situation, des bons d’achat seront distribués aux habitants une fois qu’ils pourront sortir de chez eux à la fin de l’infection, rapporte la presse locale.

Baisse du taux de fréquentation

Jeudi 13 février dernier, les autorités de cette région semi-autonome chinoise ont déclaré que plusieurs solutions ont proposé dans le but de rebooster l’économie. En fermant les portes des casinos, les visiteurs ont déserté les lieux entraînant la diminution progressive des revenus des exploitants. Lors d’une conférence de presse organisée au ministère de la Santé, le secrétaire de l’économie et aux finances, Lei Wai Nong, n’a pas caché son inquiétude quant à l’immense impact de l’épidémie sur l’économie du pays. Il a également annoncé qu’une série de réductions d’impôts et des prêts à taux zéro seront accessibles aux petites entreprises. Outre cet avantage, les résidents de Macao ne sont pas en restes puisqu’ils bénéficient, eux aussi, de bons d’achat de 350 euros utilisables dans les grandes surfaces, les restaurants et les magasins à la fin de cette épidémie.

Abritant 690 000 habitants, Macao profite d’un atout considérable en termes de budgets pour lutter contre cette crise. En premier lieu, le territoire n’a aucune dette publique et enregistre des recettes fiscales assez conséquentes. Dans l’ensemble, la région dispose d’un équilibre budgétaire le plus avantageux de la planète au point que le Fonds monétaire international (FMI) l’a conseillé d’optimiser ses dépenses publiques pour diversifier son économie. Une méthode qui a porté ses fruits. Actuellement, les activités sont en constante régression. À noter que 80 % des revenus engrangés par la ville proviennent essentiellement de l’industrie du jeu. Les pertes sont catastrophiques du côté des propriétaires des établissements de jeu installés sur place. Dans la liste, l’américain Wynn Resorts a affirmé qu’il perdait 2,5 millions de dollars, soit 2,3 millions d’euros, par jour de fermeture. Par ailleurs, l’épidémie tombe au moment où les touristes, surtout chinois, viennent en nombre au sein de cette ancienne enclave portugaise. Finalement, leur affluence a chuté de 80 % pendant cette période, d’après l’agence de notation Fitch Ratings. Le rapport dévoile que les pertes s’élèvent à 3,3 milliards de dollars dans les casinos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here