Des « Corses et Jeux » aux nouveaux clubs parisiens

0
58
Casino à Paris

Les cercles de jeux illégaux sont en fermeture pour laisser place aux vrais clubs comme Partouche, Tranchant et Raynaud ainsi que Barrière.

En effet, les salles de jeux qui respirent l’arnaque font du blanchissement d’argent. À l’exception du Clichy-Montmartre qui a fait un compromis avec la loi.

L’année prochaine, Paris aura de nouveaux établissements de jeux. Leur objectif est d’assainir les conséquences engendrées par la prohibition des réseaux compromettants.

D’ailleurs, selon les sources de la police depuis 2014 et 2015, des maisons de jeux ayant une mauvaise réputation sont toujours actives à Paris. À partir de maintenant, les relevés de fonds sont tenus sous surveillance par un commissaire des comptes. Pour ne pas faire concurrence aux nouveaux palais de jeux, le Ministère de l’Intérieur siégeant à la Place Beauvau décrète que les jeux typiques des casinos seront interdits dans les clubs. Malgré cette loi, beaucoup sont contre, car les machines à sous, roulette et Blackjack sont très en vogue actuellement. Le poker n’est plus à la page selon certains.

Un désaccord entre le gouvernement et les futurs clubs parisiens

Par ailleurs, une autre difficulté se présente. Des divergences d’opinions se font entre le gouvernement et les futurs clubs parisiens. Selon l’article 18 du projet de loi des finances rectificatives, qui stipule l’institution d’un régime fiscale aux clubs de jeux sera établie. Bien que cette législation fût enregistrée le 2 novembre par l’Assemblée nationale, la participation des cercles de jeux est néanmoins jugée trop chère. En plus, ces nouveaux établissements exerceront  leurs métiers à titre expérimental pour une durée de trois à cinq ans. Ce qui résume bien la caducité de l’expérience d’après les motifs de l’article. Cela dit, il faut noter que le but de l’implantation des nouveaux clubs à Paris est d’apporter un regard neuf sur les jeux d’argent. Durant le temps des Corses, Wagram, Aviation Club de France et du cercle Concorde étaient les maîtres des réseaux d’escroqueries de la France. Ces réseaux sont principalement alimentés par les blanchiments d’argent. Par déduction, ces tripots travaillaient au noir. Néanmoins, la surveillance de ces lieux sera assurée par les RG ou Renseignements généraux. Cela permettra de nuire aux affaires malicieuses d’une foule avide d’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here