Condamnés pour avoir misé des jetons démonétisés

0
32
Justice vol

Ils sont trois amis, originaire de Nice, qui avaient eu l’idée de jouer des jetons démonétisés du casino de Beaulieu-sur-Mer, situé dans les Alpes-Maritimes, dans un autre casino. Cette tentative a conduit à leur emprisonnement. Leur action étant comparable à de la délinquance …

En 2010, le casino de Beaulieu-sur-Mer se retrouve en liquidation judiciaire. Certains de ses jetons se retrouvent sur le marché noir par hasard. Des jetons qui doivent généralement être détruits après une faillite. Un jour, Gilles décide d’acheter des jetons démonétisés d’une valeur de 127 000 euros dans une brocante niçoise. Le jeune homme propose au groupe Partouche de les racheter. La société refuse de les échanger contre de la vraie monnaie.

Gilles, décide d’écouler les jetons en jouant dans un casino de Nice. Personne ne remarque son acte, qui est pourtant illégal. Il invite alors Frédéric et Brandon, deux de ces amis, pour l’aider à liquider les jetons. Les amis vont d’abord dans un casino de Cannes, puis atterrissent à Juan-les-Pins. Dans ce casino, le directeur remarque que les joueurs parient sur des jetons de 500 euros, alors qu’ils n’ont rien acheté à la caisse.

En 2016, le groupe d’amis est arrêté avant d’être mis en garde à vue. Et ce, même s’ils n’ont rien gagné avec les jetons.

Lors de leur procès, le procureur qualifie les trois joueurs de « délinquants ». Dans le quotidien de  Nice Matin, l’homme de loi indiquait que les amis étaient « conscients de l’escroquerie ». Et qu’ils « ont voulu jouer, ils ont perdu ».

En ce qui concerne les peines de chaque joueur. Gilles a obtenu 18 mois d’emprisonnement avec 6 mois de sursis. Brandon et Frédéric ont, quant à eux, écopé d’un an d’emprisonnement avec sursis. Les trois joueurs écopent de deux ans de mise à l’épreuve. Ils doivent 3 000 euros de mise à l’épreuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here