Les casinos de Macao reprennent du poil de la bête

0
28
Macao

Après avoir sombré, pendant près de deux ans dans un abîme profond, Macao commence à renaître de ses cendres. En effet, ses maisons de jeux retrouvent de nouveau la splendeur des recettes fructueuses. A la désertion des anciens clients composés des riches qui n’y vont plus à la suite d’une opération anti-corruption menée par le gouvernement Chinois, elle a trouvé la parade nécessaire pour refaire surface.

Des stratégies qui ont porté leurs fruits

Pour faire face au défi, les opérateurs qui travaillent dans les maisons de jeux ont utilisé une nouvelle stratégie en s’orientant vers la clientèle de masse. Ainsi d’énormes complexes ont été ouverts avec plusieurs genres d’activités allant des grands dîners aux parcs à thème. Ces nouvelles structures qui permettent d’y jouir d’autres loisirs ont porté leurs fruits et depuis août 2016, on observa une augmentation de 1,1% sur les revenus pour atteindre 17,8% en février 2017.

Même les casinos qui ont été nouvellement construits sur le Cotal Strip sont boudés de monde, et les déplacements vers Macao se multiplient. 50% des revenus sont toujours apportés par un gros noyau de VIP mais de leurs côtés, ceux qui ne le sont pas y contribuent d’une manière non négligeable car ils misent sur des sommes qui ne descendent pas en-dessous de 115 Euros.

Selon le courtier CLSA, le VIP aura une hausse de 3% en 2017 alors que la clientèle de masse en aura 14%.

De nombreux projets à venir

La remontée de Macao ne s’arrête pas à ce qui a été décrit ci-dessus. De nombreux projets de constructions comme l’hôtel « The 13 », le « Grand Lisboa Palace » et le MGM Cotail sont en cours et ces deux derniers pourraient s’ouvrir en 2018, avec 1500 chambres, un théâtre et un spa pour le MGM Cotal.

Des villas, des bains romains, des majordomes et des ascenseurs privés sont prévus pour le « The 13 ». La construction d’un pont qui va relier Macao à Hong Kong et Zhuai est aussi prévue.

Les menaces qui planent

Malgré que la remontée des affaires soit constatée, les agissements du gouvernement Chinois laissent planer une ombre. En effet, ce dernier a menacé de frapper encore davantage la corruption. Ce qui pourrait encore porter atteinte à d’autres clients. D’autre part, l’expiration des autorisations des six plus grands casinos de Macao, entre 2020 et 2022, s’y rajoute.

De nombreux intermédiaires qui prêtaient de l’argent aux VIP, suite aux dispositions prises par Pékin et qui consistent à limiter les sorties de liquidités, ont fermé leurs entreprises et il n’en reste plus qu’une centaine, suite au fait que leurs clients n’ont pas pu leur rembourser.

Malgré tout cela, et selon l’avis de Monsieur Andrew Scott, PDG de Inside Asian Gaming, magazine spécialisé de Macao, le mal est passé. Les revenus sont en phase de croissance normale même si on n’est qu’à un tiers du boom des années 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here