Casinos dans le Var : L’autorisation est supprimée

0
1113
Plage de Bandol
Plage de Bandol

Il y a environ un mois, nous avons dédié un article complet sur l’affaire des casinos de Sanary et la Seyne-sur-Mer. Pour vous remettre dans le contexte, il y a un conflit entre le casino de Bandol, géré par le groupe Partouche, et les investisseurs de futurs casinos à Sanary et la Seyne.

Le groupe Partouche s’est logiquement opposé à la création de nouvelles structures de jeux d’argent, à quelques kilomètres de Bandol. C’est une concurrence importante qui veut être placée à côté du casino Partouche.

Il y a quelques jours, l’autorisation pour la création des casinos de Sanary et la Seyne est tombée à l’eau ! La justice en a décidée ainsi. Pour rappel Manuel Valls, ministère de l’intérieur, avait donné son feu vert durant l’année 2012.

C’est le tribunal de Toulon qui a pris la décision d’annuler cette autorisation. C’est Partouche qui avait demandé un recours pour la construction de deux casinos à proximité de Bandol.

Un indice important a été relevé durant le mois de Janvier dernier. Le rapporteur public a dénoncé le mauvais diagnostic de l’Etat, qui n’avait pas estimé la perte que peut engendrer le groupe Partouche, suite à l’installation de telles structures.

Pour Sanary, c’est le groupe Vikings qui était à l’initiative de la construction d’un casino. Du côté de la Seyne-sur-mer, nous avons retrouvé le groupe Joa.

Un élément inquiétant vient prendre place dans cette affaire puisque la construction d’un établissement de jeux d’argent est déjà en cours à La Seyne. Pour information, le groupe Joa a déjà investi 25 millions d’euros pour cette structure. Depuis 2012, un casino provisoire a pris place à l’endroit indiqué.

Le syndicat Force Ouvrière avait pris place dans cette affaire. Nous avons retrouvé FO lors d’un communiqué en début d’année. Selon eux, la concurrence est trop importante dans cette région. Il est important de savoir que les clients ne peuvent pas affluer sans limite. Au bout d’un temps, certaines structures doivent mettre la clé sous la porte.

Grâce à l’intervention du syndicat et l’activité de la société Partouche, le groupe Joa et Vikings n’ont pas l’autorisation d’ouvrir un établissement de jeux d’argent à compter du 1er Novembre 2014. Comme nous l’avons indiqué précédemment, Joa a déjà investi une certaine somme pour cette structure.

Il est fort probable de retrouver une actualité à ce sujet. Avec un investissement aussi important de la part de Joa, ils sont jusqu’au 1er Novembre 2014 pour relancer une demande d’autorisation. Suite à cette nouvelle demande, Partouche va réfléchir pour s’opposer, une nouvelle fois, à ce projet trop proche de son casino à Bandol.

Vous vous en doutez, lorsqu’une affaire doit attendre sur une décision judiciaire pour se mettre en place, la réponse est très longue mais toujours contestable. Nous allons donc encore patienter pour connaître la fin de cette histoire.

A l’heure actuelle, vous pouvez retrouver sept casinos différents dans le Var.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here