Un casino Trump à Macao ?

0
18
Donald Trump

Il y a quelque temps, nous avons déjà parlé d’un incident qui s’est passé en Australie dans les années 80 avec une histoire d’achat de casino qui n’a pas abouti pour Donald Trump le président américain actuel. Visiblement, Donald Trump n’a pas encore fait table rase de son engouement pour l’industrie pour les jeux d’argent jusqu’à ce jour.

Pour la petite histoire, le président des États-Unis actuel a quitté sa place dans le conseil d’administration du groupe Trump Casino en 2009. Toutefois, on ne connait pas son rôle aujourd’hui dans cette compagnie, ni quelle est sa situation avec le monde de l’industrie du casino ! Cependant, il est impossible que le milliardaire ne soit pas au courant des décisions prises par les responsables vu que la firme porte son nom.

Un média anglophone a annoncé récemment que la firme a su prendre place à Macao. Le journal South China Morning Post n’a pas de réponse sur la raison de cette délocalisation soudaine du groupe. Une hypothèse se porte sur une probable protection de la marque portant le nom de Trump sur ce territoire. L’année dernière, les avocats du président à entamer un combat juridique sans précédent contre un groupe nommé « Trump Companhia Limitada ». La transaction de la firme à Macao peut s’agir donc tous simplement d’un renouvellement de dépôt dans le but de préserver les intérêts des marques Trump.

Une autre hypothèse se base sur le fait que la compagnie multinationale veut profiter de l’unique territoire chinois où les casinos ne sont pas interdits. Effectivement, Macao dispose d’une réglementation administrative unique qui lui permet d’accepter sans contrainte les établissements de paris d’argent. La région constitue l’une des destinations phares des gros parieurs se trouvant aux quatre coins de la planète. De ce fait, le marché du casino y est florissant et ce peut-être ce filon que le groupe souhaite exploiter à partir de maintenant.
Bien sûr, tout cela ne reste que des suppositions. Les entreprises Trump ont été placées entre les mains des deux fils de Donald Trump lorsqu’il a été élu président de la République. Les responsables juridiques s’occupant des affaires du groupe ont annoncé qu’ils vont devoir arrêter les transactions sur l’échelle internationale durant le mandat de la personnalité à la Maison-Blanche. Espérons juste que les informations concernant la relation du groupe à Macao ne soient que de l’intox puisque cela démentirait directement les affirmations de l’équipe juridique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here