Le casino de Ruhl plonge dans la crise

0
82
Casino Ruhl

Le casino de Ruhl est aujourd’hui face à de grandes difficultés. Les employés plongent dans une crise à cause des conditions de travail. En effet, ils dénoncent des faits d’harcèlement et des pressions continuent qui nuisent à leur existence. Depuis que ces phénomènes sont apparus, les salariés ont décidé de lancer une pétition. Il faut dire que le médecin du travail a déjà lancé une alerte sur les risques psychosociaux qui guettent ces salariés.

Deux ans après avoir fini sa rénovation, le casino de Ruhl. Plusieurs employés notamment des caissiers dénoncent des questions de travail alarmantes. Leur quotidien est désormais fait de pression et surtout de harcèlement. Pour dénoncer la situation, ils ont décidé de lancer une pétition. Si pour de nombreux employés parlent le casino a été un lieu de convivialité il y a quelques années, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ils parlent désormais d’un vrai enfer.

La situation s’est empirée en 2016, au mois de janvier. Une mésentente est née entre la direction et quelques salariés, qui se sont lancés dans un conflit. Les caissiers du casino de Ruhl ont ainsi fait créer une pétition où en grand titre ils ont mis « quand le travail vous tue, casino Ruhl : rien ne va plus ». Elle montre en outre un casino en crise, et plus d’une centaine de signatures a déjà été recueillie. Le médecin du travail a déjà lancé l’alerte à la direction qui affirme l’existence d’une crise psychosociale. En effet, depuis des mois ils ont lancé un appel de détresse à l’inspection de travail et à la médecine du travail. Les deux ont ainsi, à leur tour, sonner la sonnette d’alarme à la direction sur cette situation, jugée maintenant invivable.

Pour Laurence Inghilterra, déléguée CFTC et représentante syndicale au CHSCT, il y a réellement une forte pression et du harcèlement au quotidien. C’est ce que les employés vivent désormais dénonce-t-elle. Elle rajoute que tout le monde est à bout. Beaucoup sont aujourd’hui sous antidépresseurs. Elle parle aussi de ceux qui sont en arrêt à cause d’un burn-out. Elle affirme que quelques-uns ont même fait une demande de licenciement en évoquant une inaptitude à cause de l’ambiance qui y règne. Pour la déléguée c’est un combat qu’elle compte mener à bout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here