Le casino Barrière de Lille toujours dans le rouge malgré des améliorations

0
73
Casino Barrière de Lille

Le casino Barrière de Lille vient de communiquer son résultat de 2015. Malheureusement comme les années précédentes, l’établissement est encore dans le rouge. Ce qui a changé c’est le montant de la perte qui a connu une baisse contrairement aux exercices d’auparavant où le trou était important. Malgré un tel chiffre, l’établissement semble aussi enregistrer une amélioration au niveau des activités.

Une nouvelle perte pour 2015 dans le casino de Lille

Le rapport du casino Barrière de Lille de 2015 a révélé sans surprise un nouveau déficit de 7,5 millions d’euros. Cette information a été transmise durant le conseil municipal de Lille. Il est aujourd’hui en contrat avec la ville et pour la énième fois, les chiffres enregistrés montrent une perte. Toutefois, il y a eu une nette amélioration en ce qui concerne les activités. Ces 7,5 millions d’euros montrent une certaine progression, car les pertes enregistrées commencent à diminuer peu à peu.

En 2012, il a accumulé une perte de 9 ,9 millions, contre 7,3 millions en 2013 et 8,8 millions en 2014. Mais ce résultat de 2015 est toujours une perte et elle commence à s’accumuler au fil des années. il faut rappeler que le groupe Barrière a remporté la gestion de la délégation de service en 2006 pour un contrat de 18 ans. Le casino est géré par la SLAT ou la société lilloise d’animation touristique qui appartient au groupe Barrière.

Jusqu’ici, elle a essuyé des pertes qui s’élèvent à 78,3 millions d’euros. L’avenir restera gris pour le casino d’après les prévisions du groupe qui estime déjà que ce montant pourrait atteindre 130 millions en 2025.

Une perte, mais une croissance dans les activités

Ce ne sont pas les activités du casino qui constitue un problème. De ce côté, tout se passe pour le mieux, selon la directrice du casino Patricia Legros. Elle a notamment souligné la croissance de 20 % qui a été relevée de 2011 à 2015. Ce chiffre a été engendré par de très bons résultats au niveau de la restauration, des bars, de l’hôtel, de la salle de spectacle et des jeux. Par conséquent, le chiffre d’affaires a connu une hausse de 4,7 %. Une augmentation de 32 % a été constatée pour les machines à sous. Les jeux de table ont aussi fait la part des choses.

Aujourd’hui le casino de Lille se trouve en termes de chiffres dans le rang des dix premiers casinos de la France. C’est une situation très contradictoire, car le casino est dans le rouge pourtant les résultats ont de quoi se réjouir. Pour la directrice du casino, c’est la faute aux contraintes. Il y a la crise économique et l’interdiction de fumer. Le contrat de délégation de service public a été pourtant élaboré bien avant ces évènements, au moment où tout fonctionnait encore correctement. Patricia Legros a tenu à souligner que les objectifs de cette époque sont désormais hors d’atteinte.

Le casino, dit-elle, est en discussion avec la ville pour trouver des solutions qui conviendraient aux deux parties. Il faut savoir que le groupe Barrière verse à la mairie des redevances fixes et variables qui tournent aux alentours de 10 millions d’€. Il souhaite que ces conditions soient revues pour enfin sortir de cette spirale infernale.  De son côté, le directeur général des services lillois a affirmé que le casino et la ville se sont accordés pour saisir la commission de conciliation. Mais il a tenu à dire que cela n’insinue en rien la décision qui sera prise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here