Cambodge : le gouvernement veut bannir définitivement les casinos en ligne

0
16
Cambodge

Le premier ministre du Cambodge, Monsieur Hun Sen, veut mettre fin au jeu de hasard en ligne au Cambodge. Il a ordonné la fermeture des plateformes de casino en ligne, et l’arrêt des délivrances et renouvellements des licences aux opérateurs de jeux de hasard. Le gouvernement veut désormais miser sur d’autres ressources locales (tourisme et autres), plutôt que sur les revenus liés à l’activité des jeux de hasard en ligne.

Le gouvernement ne veut plus de jeux de hasard en ligne

Le Premier ministre cambodgien a frappé sur la table une nouvelle fois. Lui et son gouvernement sont décidés à faire en sorte que les opérateurs de casino partent du pays.

La nouvelle a déjà fait le tour des médias locaux et de certains médias internationaux. L’État cambodgien ne veut plus avoir à faire avec les jeux de hasard. Cela est parti d’une directive du Premier ministre Hun Sen qui annonçait la suspension de la délivrance des licences, et du non-renouvellement de celles qui sont encore en cours.

Rappelons tout de même que, cette décision vient après que des opérateurs établis dans le pays se soient montrés irrespectueux face à la loi. Certains d’entre eux se sont illustrés par des actes de blanchiment d’argent et d’escroquerie envers les joueurs. Ils opéraient même souvent sur le marché chinois, marché où le jeu de hasard est formellement interdit.  C’est en partie à cause de ces activités illégales que le gouvernement cambodgien a décidé de faire le grand nettoyage. Il est épaulé et encouragé dans cette tâche par le gouvernement chinois. D’ailleurs, une opération conjointe leur a permis de débusquer plus de 100 criminels du jeu de hasard à Sihanoukville au Cambodge. Avec les Philippines, le Cambodge fait partie des pays qui voient les jeux de hasard d’un mauvais œil.

Bannir le jeu de hasard en ligne (et ses revenus) et miser sur d’autres ressources locales

À travers un communiqué issu du conseil des ministres qui a eu lieu vendredi dernier, le Premier ministre Hun Sen a instruit qu’il veut la fin des plateformes de jeu de hasard en ligne. En substance, d’ici la fin de l’année 2019, le Premier ministre Hun Sen ne veut plus voir de sites de jeux de hasard en ligne.

Pour faire comprendre la décision qui a été prise, il brandit 3 affirmations. La première stipule que toutes les formes de jeu en ligne, nationales comme internationales (opérant localement), seront totalement bannies du Cambodge. La seconde informe de ce qu’il a instruit le ministre de l’Économie et des Finances de ne délivrer ni renouveler de licence de jeu. En dernier lieu, le Premier ministre a réaffirmé son engagement à lutter contre le jeu de hasard en ligne. Il invite d’ailleurs l’État à ne plus se nourrir des revenues issues de cette activité. En revanche, il propose au gouvernement de développer son offre touristique en valorisant l’héritage culturel et la nature du Cambodge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here