Les braqueurs des casinos d’Aix risquent 20 ans de réclusion

0
27
Justice vol

Le procès des trois hommes accusés d’avoir attaqué plusieurs casinos d’Aix en l’espace de 4 mois vient d’être ouvert ce jeudi 22 juin.

100 000 euros volés dans chaque casino

A chaque attaque, les bandits avaient un mode opératoire précis. Ils utilisaient un chronomètre lors de l’opération qui ne dépassait pas les trois minutes. Une opération commando bien organisée qui leur rapportait à chaque fois plus de 100 000 euros de butin.

Les membres du gang étaient en cagoule et avaient des kalachnikovs en main. Ils portaient des gilets pare-balles, des gants et des rubans adhésifs aux poignets et chevilles. Un autre bandit était équipé d’un masque de plongée. Et un autre gardait entre ses mains un chronomètre, qui lui permettait de contrôler le timing. Comme voiture, les hommes conduisaient un bolide de marque BMW.

Une attaque tous les deux mois

La première attaque s’est produite le 27 févier 2011. A l’époque, le casino Barrière de Cassis fut la cible des trois hommes, qui se sont faufilés entre les tables de jeux. Deux mois plus tard, un nouveau braquage a lieu dans le Pasino, le casino du groupe Partouche. L’attaque est toujours le même : une attaque éclair qui débute par des expressions du genre « Le premier qui bouge je le tue ! ». Résultat du casse : un butin de 129 275 euros.

Le 26 juin 2011, ce sera le casino d’Aix en Provence, qui sera braqué cette fois ci par quatre hommes armés qui repartent avec 139 744 euros de butin. Mais, ces bandits ignorent qu’un policier les a vu et a donné l’alerte. La Brigade Anti Criminalité arrive alors rapidement sur place. En voyant les policiers, celui qui doit faire le guet décide d’ouvrir le feu et blesse un fonctionnaire. Les malfaiteurs eux arrivent à fuir et volent même de force le 4×4 d’un couple. Plus tard, la police retrouve le véhicule qui est déjà brûlé. La BMW, quant à elle est victime d’un incendie. Pour la police judiciaire, les malfrats étaient une équipe formée pour braquer les casinos.

Ouverture du procès ce 22 juin

Aujourd’hui, les trois hommes ont été capturés. Ils ont une quarantaine d’années et nient être des émules d’Ocean’s Eleven. Ils seront jugés par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône et risquent 20 ans de réclusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here