Le bookmaker CG Technology accusé de sous payer des paris, la faute à une défaillance du système

0
25
CG Technology

CG Technology qui est un des plus importants bookmakers du Nevada fait l’objet d’une accusation actuellement par la Commission de Contrôle des jeux. En effet, une plainte a été déposée à leur encontre. Il est accusé d’avoir sous-payé des paris gagnants durant des années. Cela concerne environ 20 000 paris gagnants. Le bookmaker connaissait le problème et les joueurs n’ont pas ainsi bénéficié d’un paiement intégral.

Le problème vient du système

Le problème provenait d’une faille dans le système. CG Technology a ainsi sous-payé des gains pour une somme totale de 700 000$. Cette lacune touche 20 000 paris gagnants. Pourtant, il y a eu aussi 11 000 paris qui ont été aussi surpayés. La valeur de cette lacune a été de 100 000$. D’après les explications, le problème provenait d’une défaillance au niveau même du système, c’est-à-dire au logiciel.

Il s’agit d’une faille très importante et inquiétante dans le système de paris d’après le régulateur du Nevada. Ce manque de vigilance est une faute grave. Et d’après celui-ci, une telle situation a de lourdes conséquences sur l’ensemble du secteur. En effet, elle peut entraîner une diminution de la confiance des joueurs envers le système et la sécurité des jeux.

Les parieurs ont alerté la commission

L’enquête a été ouverte par la Commission de Contrôle des Jeux après que des plaintes effectuées par des parieurs auprès de celle-ci. Il s’avérait également que CG Technology connaissait parfaitement l’existence de cette faille au niveau de son système. Ainsi si des joueurs réclamaient la différence des gains, il payait sans faire aucune opposition.

Par contre, si un joueur gagnant ne faisait aucune réclamation alors le bookmaker ne bougeait pas. Il a profité en silence de ce surplus. Cette situation a duré 4 ans, soit de 2011 à 2015. La commission a souligné que CG Technology aurait pris conscience du problème en 2012. À cette époque, il a pu régler le problème, mais n’a rien fait. Il n’aurait pas réagi à cause d’un souci financier.

Il faut dire que CG Technology est un bookmaker leader sur le marché au Nevada, ce qui augmente également les risques, car de nombreux paris sportifs sont donc concernés par cette défaillance. Il faut noter que 30% du marché appartenait à la firme en 2014.

CG Technology risque gros

En choisissant d’ignorer cette défaillance, le bookmaker risque gros. L’État lui réclame une amende de 600 000$ pour les chefs d’accusation dont il fait l’objet. Mais il risque bien plus, car sa licence d’exploitation peut lui être retirée. Pourtant, il propose déjà ses services dans de grands établissements comme le Venetian, le Tropicana ou encore le M Resort.

Pourtant, sa réputation a déjà été entachée par une affaire de paris illégaux. Effectivement, un dirigeant de la firme a déjà été appréhendé après avoir été accusé d’avoir facilité des paris illégaux. C’était en 2014 et CG Technology a été condamnée à 5,5 $ millions d’amendes. Cette fois l’affaire peut avoir des conséquences bien plus graves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here