Un bilan positif pour l’ARJEL lors des Jeux Olympiques de Rio

0
32
Arjel

Les Jeux Olympiques ont pris fin le 21 août dernier, mais pour les opérateurs de pari l’heure est au bilan. Pour la France, les chiffres sont plutôt encourageants par rapport aux Jeux Olympiques de Londres malgré le fait que les joueurs ont dû s’adapter au décalage horaire. Les mises en ligne ont notamment enregistré une très bonne amélioration dans ses chiffres. Il y a eu aussi des disciplines qui ont suscité moins d’enthousiasme chez les joueurs. L’équitation est celle qui a engendré de très maigres paris.

Le bilan des paris sportifs de l’ARJEL

L’Autorité de Régulation des Jeux en ligne a effectué un bilan sur les paris sportifs encaissés durant les JO de Rio qui se sont déroulés du 3 au 21 août dernier. Les résultats sont meilleurs que ceux obtenus durant les Jeux Olympiques de Londres. Les parieurs en ligne français ont permis de récolter 34 millions d’euros. Ces chiffres proviennent de l’ensemble des résultats réalisés par les 12 opérateurs qui sont agréés par l’ARJEL.

Ces chiffres montrent une progression assez importante en comparaison avec ceux des JO de Londres. En effet, à cette époque, les mises enregistrées ont affiché 19,2 millions d’euros. Cela montre ainsi une augmentation de plus de 77 %. Les disciplines qui ont suscité le plus d’enthousiasme sont le tennis, le foot, le basket et le handball. Cependant, il y a eu aussi ceux qui ont été rechignés par les parieurs. C’est le cas de l’équitation qui n’a récolté que 4000 € de mises.

Pourtant, les participants à cette discipline s’en sont sortis merveilleusement bien. Ils ont pu décrocher 2 médailles d’or et une en argent. C’est l’intérêt des parieurs qui n’a pas été au rendez-vous.

Le décalage horaire : un handicap pour les Français

Le décalage horaire a été l’élément perturbateur pour les parieurs durant les JO de Rio. Cela a eu une conséquence directe sur les paris en live. Effectivement, seuls 50 % de la masse totale a été active. Un grand nombre de tournois se sont déroulés en pleine nuit en France, à cause des quelque 5 heures de décalage horaire. Par conséquent, une baisse de 7 points a été enregistrée en comparaison avec les paris en live durant les JO de Londres.

Toutefois, cela devrait s’améliorer très nettement durant les Jeux Olympiques de Tokyo dans 4 ans exactement. Les Français ne seront pas obligés à veiller pour suivre les tournois, car ils se dérouleront le jour, du maton jusqu’à la fin de l’après-midi. Dans le classement des sports favoris des parieurs, le tennis tient la première place. Il a permis d’encaisser 8,5 millions d’euros en France. Cela représente environ 25 % de l’ensemble.

Derrière, il y a le basket-ball qui a récolté 6 millions d’euros de paris. Vient ensuite le football avec 5,7 millions d’euros. La quatrième place revient au handball avec 5,4 millions d’euros de paris enregistrés. L’ensemble de ces chiffres devrait augmenter au prochain JO, car les conditions seront moins contraignantes que celles de Rio, mais rien n’est encore sûr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here