Bientôt une interdiction de publicités des jeux d’argents en Italie

0
215
Italie

Mardi dernier, un amendement a été adopté lors d’une réunion du Sénat italien. Controversé, cet amendement implique l’interdiction de la publicité des jeux d’argents à la télévision et à la radio.

Présenté à l’assemblé par un membre du parti socialiste italien, le sénateur Riccardo Nencini, ce nouvel amendement propose l’interdiction des publicités en faveur des jeux d’argents de toute sorte, afin de combattre l’addiction à ces jeux qui peuvent se révéler dévastateurs.

A la surprise de tous, l’amendement a été voté à l’unanimité alors que plusieurs membres du gouvernement s’y étaient opposés auparavant. Selon le sénateur Riccardo Nencini, c’est une victoire pour le parti socialiste.

Au début opposé à la proposition, le gouvernement a finalement décidé de supporter le projet et a admit que le parti socialiste avait prit une bonne décision. En effet, les mesures prises par le parti sont en adéquation avec les principes européens contre le jeu compulsif.

L’amendement, qui ne concerne pas la pub en ligne, fait parti d’un projet de loi plus large qui comprend des mesures sur le système financier italien, ainsi que sur les normes des courses de chevaux approuvés par la Chambres des représentants en septembre 2013. Puisque le texte a été modifié pendant sa seconde lecture au Sénat, il devra maintenant être renvoyé à la Chambres des représentants pour une troisième lecture.

Si le texte est approuvé, l’interdiction de la publicité prendra effet à une époque très dure pour l’industrie du poker en ligne italien, puisqu’il fait actuellement face à un déclin important. Ce déclin est notamment causé par des impôts élevés sur le jeu et la faible liquidité des joueurs et se traduit par une baisse du chiffre d’affaire.

Seul bémol de ce projet, la presse écrite et internet ne seront pas concernés par cette interdiction or Internet possède une large influence sur les jeunes. Pour Riccardo Nencini le vote de cet amendement est un succès pour toute la délégation socialiste. En ligne avec les autres partis socialistes européens, le parti italien s’oppose à la publicité des jeux de hasards et d’argents sur les motifs qu’elle induit des comportements compulsifs et enfreint les règles de l’Union Européenne sur la protection des mineurs.

Le marché du « igaming » peut avoir des effets dévastateurs. En effet, on retrouve de plus en plus d’accros aux jeux de poker et d’hasard en ligne. Les adolescents font parti de ces personnes vulnérables et il est important de les protéger de ces pratiques à risque. Même si la pratique de ces jeux est illégale pour les mineurs, la possibilité de jouer en ligne est attractive.

Le parti socialiste espagnol a également proposé plusieurs mesures « anti-jeu » en Espagne. L’Italie serait également en train de reconsidérer les bases de l’imposition sur les taxes de jeu sur la demande des opérateurs légaux.

Le marché poker en ligne en Italie est en déclin et si l’interdiction proposée par Riccardo Nencini est mise en œuvre les possibilités de croissance seront affaiblies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here