Battlefront II, un jeu jugé dangereux pour les jeunes

0
8
Battlefront 2

Considéré comme un casino représentant le film Star Wars, Battlefront II s’est pris la foudre d’un élu américain. Ce n’est pas le premier à avoir critiqué le jeu d’Electronic Arts en raison de la distribution de ses boîtes surprises, les loot boxes.

Un mode de fonctionnement controversé

L’élu d’Hawaï, Chris Lee, stipule que le jeu s’avère être un piège pour attirer de nombreux utilisateurs très jeunes. Selon le principal intéressé, le développeur affiche un comportement de prédateur vis-à-vis des joueurs et essaie d’exploiter la faiblesse de ces derniers pareillement aux casinos terrestres ou virtuels. La cause ? Le système de micro-transactions qui suscitent de vives réactions même en France et en Belgique. Des précautions doivent être prises afin de limiter ou interdire définitivement ce genre de pratique. En effet, le gouvernement belge classe ce type de méthodes en étant des jeux d’argent alors que les Loot Boxes appartiennent à la catégorie des jeux vidéo disponible à tous. De ce fait, l’accès libre-service promet d’entraîner des risques et des problèmes bien plus sérieux. Il faut savoir que les jeux de hasard demeurent proscrits au moins de 21 ans d’où une telle inquiétude.

Ayant une forte ressemblance à un casino en ligne, la plateforme aux couleurs de Star Wars est dans le collimateur des hauts responsables. L’objectif sera de protéger les enfants tentés de verser de l’argent afin d’obtenir des récompenses variées.

Des mesures drastiques

D’après les déclarations de Chris Lee sur Reddit, la seule solution reste l’interdiction totale de la commercialisation de ces jeux essentiellement à ceux qui n’ont pas encore l’âge légal. Cette décision vise à optimiser la sécurité des familles contre un usage abusif et un investissement trop important. L’élu semble être en accord avec la Belgique en suscitant l’attention de certains pays à s’allier à sa cause. Et apparemment, d’autres représentants devraient y prendre part à condition de mener à bien le processus et respecter la loi en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here