Barrière investit 750 000€ dans le casino de Bénodet

0
143
Casino de Bénodet du Groupe Barrière
Le casino de Bénodet, la nuit au bord de la plage

Les casinos terrestres français s’essoufflent avec la crise internationale, la conjoncture actuelle française mais aussi l’interdiction du tabac qui a eu un impact. Toutefois les petits casinos ne se laissent pas abattre et essaient d’investir intelligemment pour relancer cette activité.

Ils savent d’ailleurs que ceux qui n’investissent pas se feront dépasser par la concurrence et obligera peut-être certains groupes à revendre, comme c’était le cas avec Partouche il y a quelques mois.

C’est le cas avec le casino de Bénodet détenu par le groupe Barrière. Barrière va investir pas moins de 750 000€ durant ces prochains mois. L’objectif est de développer des jeux numériques, qui sont évidemment plus rentables (moins de croupiers, la possibilité d’avoir plus de joueurs).

Le poker dans ce casino a été abandonné en 2013, pour laisser la place à une version numérique du poker. Cela s’ajoute à la continuité où vendredi dernier le casino a lancé sa roulette anglaise électronique. Une version digitale de la roulette, toujours autant appréciée des joueurs, qui fait sa première apparition dans le Finistère.

Les numérisations des jeux sont la réponse à la concurrence et à l’environnement actuel selon Jean-Michel Landy, et nous pensons qu’il a raison. Avec 49 salariés, le casino de Bénodet compte 4 tables de jeux pour plus de 90 machines à sous, et reste un gros employeur de la commune.

Ce casino n’est pas juste là pour apporter des jeux d’argent mais créer une activité locale. Ouvert chaque jour de 11h à 2h du matin (sauf les vendredis, samedis et jours de fêtes où le casino est ouvert jusqu’à 4h), le casino organise de nombreuses animations. Cet été le casino de Bénodet accueillera notamment « Earth, Wind and Fire » !

Vous trouverez de plus amples informations sur le site officiel du casino de Bénodet : http://www.lucienbarriere.com/fr/Casino/Benodet/accueil.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here