Les banques norvégiennes doivent désormais bloquer des paiements de jeux d’argent en ligne

0
160
Norvège

Les banques locales norvégiennes sont désormais obligées de se conformer aux mesures demandées par le régulateur des jeux de la Norvège. Elles doivent bloquer les paiements réalisés entre les joueurs du pays et les opérateurs de jeux en ligne n’ayant pas d’autorisation légale. Cela fait suite à l’ordonnance émise le 29 mars qui oblige les banques à cesser de traiter les transactions avec certaines sociétés et cela depuis le 24 avril. C’est une mesure qui intervient après que le régulateur ait effectué une vérification pour des suspicions d’activités illégales.

Les banques en application des mesures du régulateur des jeux de la Norvège

Depuis quelques jours, certaines transactions bancaires des joueurs de jeux d’argent en ligne ont été bloquées par les banques locales. Pour cause, une mesure prise par ordonnance qui les oblige à agir ainsi. Il s’agit des paiements effectués entre les joueurs norvégiens et des sociétés non autorisées. L’Autorité norvégienne des jeux, la Lotteri-og Stiftelsestilsynet, a rendu une ordonnance le 29 mars qui stipule que les banques doivent cesser de traiter des transactions avec les opérateurs illégaux. Son application a été effective depuis le 24 avril.

Ce sont actuellement 7 sociétés qui sont frappées par cette mesure. Cinq d’entre eux sont des sociétés spécialisées dans le traitement des paiements internationaux qui sont : Earth Port, Trustly, Inpay, Worldpay et Entercash. Les deux sociétés restantes sont des firmes locales qui sont en partenariats avec les jeux Stay Cool et Mangas Gaming, qui est une filiale, de Betclic Everest. C’est une mesure qui a été appliquée après qu’une vérification ait été faite par le régulateur. Celui-ci aurait découvert des activités illégales.

Un traitement inégal des opérateurs

Le Norvège veut à tout prix avoir toujours la main sur son marché de jeu. Pour cela, la plupart des activités sur les jeux d’argent, sauf pour les petites loteries, sont attribuées au Norsk Tipping. Pourtant à un certain moment, le gouvernement s’est un peu relâché en donnant la possibilité d’ouvrir le marché aux opérateurs en ligne internationaux. Mais en décembre dernier, la donne a changé quand le gouvernement a complètement changé d’avis.  D’après la NGA (Autorité norvégienne des jeux), ces 7 entreprises ont enregistré des transactions de 256 millions de dollars l’année 2016.

Durant les deux premiers mois de 2017, ces chiffres étaient de 500 millions de couronnes. Le volume de ces transactions est trop important aux yeux de la NGA. Par conséquent, elle a fait appel à la collaboration des banques locales pour appliquer l’ordonnance du 29 mars. Dans cette manœuvre, certains montrent du doigt une disparité. En effet, on accuse les opérateurs de jeux en ligne Betsson d’être un des clients de Worldpay et Unibet de Earth Port pourtant ils ne sont pas touchés par cette mesure. Chez Betsson cette affirmation n’a pas été confirmée par son porte-parole Kim Rud Petersen, mais il a cependant souligné que cette stratégie de la NGA est une violation du droit de l’Union européenne. Il a tenu à rassurer qu’il alimentera toujours le marché norvégien et que cette mesure de la NGA n’affectera pas de manière significative ses activités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here