Australie : 2 plateformes supplémentaires tombent sous la sanction du régulateur ACMA

0
5
Australie

Le régulateur des médias et communication en Australie, ACMA, vient de bloquer deux opérateurs supplémentaires. L’organisme a instruit le fournisseur du service internet du pays de bloquer les accès de ces deux opérateurs illégaux connus sous les noms de Dinkum Pokies, et Fortune Clock Casino. L’ACMA a entamé sa politique d’élimination des opérateurs étrangers sans licence il y a quelques années en bloquant plus de 100 plateformes illégales de jeux en ligne. Aujourd’hui, la liste compte près de 300 noms de plateformes étrangères de jeux de hasard en ligne.

Sanctionnés à cause de plaintes avérées de joueurs

L’ACMA est le régulateur des médias et de la communication en Australie. Son anagramme ACMA signifie en réalité, Australian Communication and Media Authority. En tant qu’autorité de l’État, l’organisme a procédé à l’interdiction de deux opérateurs de plus sur le cyberespace australien. En effet, le régulateur a demandé au fournisseur australien du service internet de bloquer l’accès à ces opérateurs.

Les opérateurs dont il s’agit ici sont Dinkum Pokies et Fortune Clock Casino. Ils n’auront plus accès aux joueurs australiens de jeu de hasard désormais. Cette interdiction n’est en réalité que le résultat de mécontentements accumulés. En effet, le régulateur australien affirme avoir reçu une série de plaintes accusant les deux opérateurs de jeu de hasard en ligne de rétention de gain, et de mauvais traitement de joueur. Sur la base de ces accusations, ACMA a mené son enquête, et s’est rendu compte que les opérateurs fonctionnaient en marge de l’Interactive Gambling Act 2001. Il s’est servi aussi du droit pour mettre en œuvre ses compétences, notamment pour bloquer l’accès de ces deux opérateurs au marché australien des jeux de hasard en ligne. Il faut dire que tous les sites internet de jeu ne possédant pas de licence ou proposant des jeux de hasard sont susceptibles de tomber sous la sanction du régulateur ACMA.

Déjà près de 300 sites bloqués par le régulateur

L’une des premières opérations de blocage menées par le régulateur ACMA a été effectuée en novembre 2017. Au bout de cette entreprise, l’organisme a fermé la porte de l’Australie à plus de 100 plateformes en ligne de jeux de hasard. En novembre 2019, 150 autres opérateurs ont connu le même sort. En janvier 2020, 9 autres plateformes sont tombées. 11 autres opérateurs ont été bloqués en juin, et 8 autres en août. En tout, c’est presque 300 opérateurs étrangers derrière le barrage du régulateur ACMA.

Le New South Wales Office of Responsible Gambling (ORG) a pris la peine d’attirer l’attention des parieurs sur ces opérateurs irréguliers en avril dernier. Par la voix de Natalie Wright, l’organisme a demandé aux joueurs de jeux de hasard en ligne de parier uniquement sur des sites dont l’opérateur possède une licence d’autorisation, et où des mécanismes de jeu responsable tels que la limitation du temps de jeu ou du montant à parier sont disponibles. Elle a terminé en précisant que les opérateurs de jeu de hasard en ligne sont illégaux en Australie, et que les joueurs qui traitent avec ce type d’opérateurs prennent des risques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here