754 $ millions de perte pour Caesars Entertainment

0
32
Caesars Palace en Faillite

Caesars Entertainment a payé pour la mise en faillite qu’il a mise en route dernièrement. Le troisième trimestre a été donc une vraie perte pour l’opérateur. Les dépenses ont été assez importantes durant les mois précédents et il est également temps pour Caesars Entertainment de payer ses créanciers.

Après l’euphorie, retour au droit chemin

Il faut rappeler que l’opérateur s’est offert une rénovation très importante. La facture a été très élevée et maintenant il est temps pour Caesars d’assumer ses actes. Il devra ainsi réduire ses coûts et penser à ses créanciers. Le troisième trimestre a été assez satisfaisant pour l’opérateur. Il a en outre généré un chiffre d’affaires de 1.14$ milliards. C’est une hausse de 12,4%.

De même les bénéfices sont en hausse de 46%, se chiffrant ainsi à 311 $ millions. Cependant malgré ces chiffres très encourageants, la rénovation a englouti entièrement les bénéfices. La perte s’élève ainsi à 754 $ millions de dollars. Cela est dû en outre au paiement des créditeurs. Cette somme s’est élevée à 944 $ millions.

Une nette amélioration malgré tout

Mais l’avenir s’annonce bien pour l’opérateur. Les activités montrent plutôt une tendance positive. 535 $ millions ont été engrangés par Caesars Interactive Entertainment. Par rapport à son dernier chiffre, une hausse de 56 $ millions a été constatée. De même, dans ses hôtels les chiffres ont monté avec 37 $ millions de différence par rapport à la période précédente pour 220 $ millions de gagner.

C’est en outre le fruit des investissements réalisés par le groupe par le biais de la rénovation du Linq Las Vegas. Comme nous l’avons rapporté, Caesars ne compte pas s’arrêter là, car la tour Julius est aussi dans la liste de la rénovation. Pour la réduction des coûts, l’opérateur a décidé de réduire les prospectus et autres supports publicitaires pour la promotion de ses activités. Désormais les mails sont priorisés, de même que les autres systèmes digitaux du genre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here