60 emplois perdus avec la restructuration du casino de Montréal

0
57
Casino de Montréal
Le casino de Montréal au Québec

Loto-Québec est actuellement en pleine restructuration pour réduire ses dépenses et pour réorganiser ses activités. Cette opération s’annonce délicate puisqu’elle touche tout particulièrement les emplois. Le Casino de Montréal doit donc faire face à une réduction de personnel tout comme le Casino du Lac-Leamy. Le siège social de Loto-Québec n’échappe pas non plus à une suppression de postes. Les dernières nouvelles font état de 60 postes de cadres abolis, une situation qui pourrait encore se reproduire à l’avenir.

Réduction de personnel : 60 emplois supprimés

La société d’État Loto-Québec affiche ces derniers temps des résultats financiers peu encourageants. Une baisse du bénéfice net de 9,2 % a été enregistrée par la société au dernier trimestre pour arriver à 295,6 millions de dollars. Le recul est donc de 30 millions de dollars sur une année. Au deuxième trimestre, une baisse de 10 % a été comptabilisée dans tous les secteurs d’activité en ce qui concerne les revenus trimestriels.

L’année passée, la société a enregistré un bénéfice net de 1,055 milliard de dollars, soit 102 millions de dollars de moins que le bénéfice attendu par le gouvernement du Québec. Cette situation financière difficile pousse la société à prendre des mesures se traduisant par la réduction de la masse salariale ses nombreuses filiales.
Cette année encore, des postes vont être supprimés. La première vague a d’ailleurs déjà été annoncée et les mises à pied ont été effectuées. Au casino de Montréal, la réduction de personnel se traduit par la suppression de 45 postes de cadres à temps complet. Le casino de Lac-Leamy fait également face à l’abolition de 7 postes de cadres.

Au siège social de Loto-Québec, les effectifs ont également été réduits grâce à la suppression de 8 postes de cadres. En outre, la société a fait une annonce concernant la réaffectation de 30 autres cadres de la Société des casinos. Ces derniers vont ainsi occuper d’autres places administratives au sein même de l’entreprise.

Une réduction d’emploi qui n’en finit pas

La réduction des effectifs chez Loto-Québec dure depuis deux ans déjà. Cette initiative entre dans son plan de restructuration. La société a jusqu’ici supprimé pas moins de 500 postes. Ces emplois ont surtout été retranchés dans les établissements de jeux.

Au mois septembre dernier par exemple, la société d’État a entrepris la suppression d’une cinquantaine de postes de cadres. Toujours dans le cadre de cette restructuration, une centaine de salariés des différentes filiales de Loto-Québec ont dû être licenciés ces derniers mois. Une partie de ces employés remerciés travaillaient à la Société des casinos du Québec.

Loto-Québec peut ne pas en rester là concernant ces suppressions d’emplois. En effet, la direction de la société n’exclut pas la possibilité de la réduction de la masse salariale à l’avenir. Si sa situation financière ne s’améliore pas, des postes pourront encore être supprimés. Le Casino de Montréal ainsi que les autres établissements de jeu doivent encore s’attendre à des licenciements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here