3 nouveaux casinos vont ouvrir leurs portes au Cambodge

0
82
Cambodge

Deux nouveaux casinos vont bientôt ouvrir leurs portes au Cambodge. Un troisième est en préparation et le début de la construction ne devrait plus tarder. Pour le moment, aucun nom n’a filtré en ce qui concerne les opérateurs derrière ces trois projets. Le Cambodge abrite actuellement un grand nombre d’établissements de jeux. Les citoyens du pays ne peuvent cependant pas s’adonner aux jeux d’argent et de hasard. Les casinos cambodgiens proposent donc leurs activités aux visiteurs, notamment les Vietnamiens. Un assouplissement de la loi pourrait toutefois changer cet état de choses.

Le marché des casinos terrestres au Cambodge s’élargit

Pour cette année 2015, le marché des casinos terrestres au Cambodge continue de progresser. En effet, le Ministère de l’Economie et des Finances a fait savoir que de nouveaux complexes de jeux vont ouvrir dans le district de Takeo Kirl Vong. Deux établissements de jeux, dont la construction vient de s’achever, sont en attente de la validation de la licence de jeux pour pouvoir ouvrir. Un autre complexe de jeux est également en projet, le début des travaux ne va plus tarder. L’ouverture des deux casinos en attente du feu vert final est prévue pour ce mois d’avril 2015. Ces complexes de jeux vont être opérationnels avant les fêtes du Nouvel An khmer, sauf aléas. Les opérateurs qui exploitent ces nouveaux arrivants sont encore inconnus du public. En effet, les noms de ces casinotiers qui viennent booster le marché des casinos au Cambodge n’ont pas encore été révélés jusqu’à présent. Pour des raisons que beaucoup ignorent, l’identité de ces exploitants reste un mystère.

Le marché des jeux d’argent et le système de taxation cambodgien

Les trois nouveaux casinos terrestres qui vont ouvrir dans le district de Takeo Kirl Vong ramènent à 62 le nombre de complexes de jeux au Cambodge. La plupart d’entre eux sont de taille assez modeste, rien de comparable avec les grands établissements de jeux de Macau ou Las Vegas. La législation interdit l’entrée de ces casinos aux citoyens du pays. Les Cambodgiens ne peuvent donc pas s’adonner aux jeux d’argent et du hasard pourtant florissants. Quelques pays d’Asie tels que la Corée du Sud appliquent également cette loi qui n’autorise pas les résidents à jouer. Les casinos sont donc fréquentés par les visiteurs et les touristes, notamment les Vietnamiens. Il n’est alors pas étonnant que la majorité des établissements de jeux se trouvent à proximité de la frontière avec le Vietnam et la Thaïlande. Le gouvernement cambodgien a par ailleurs exprimé la volonté de modifier ce texte législatif.

En outre, le marché des casinos a généré 25 millions de dollars de taxes en 2014. Certains hommes politiques estiment que ce montant n’est pas suffisamment élevé. Beaucoup pensent en effet que les activités de jeux peuvent permettre à l’État d’engranger plus de revenus. Selon Son Chhay, membre du National Rescue Part, le Cambodge ne peut pas soutenir un secteur qui ne lui permet pas de faire assez de profit. Il estime donc qu’il est temps de modifier le système de taxation dans le domaine des jeux d’argent et du hasard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here