2 casinos en ligne sanctionnés par la UK Gambling Commission

0
27
Royaume Uni

Les institutions en charge de la régulation des jeux d’argent en ligne ne vont pas de main morte lorsqu’il s’agit de faire respecter les règlements en vigueur. La UK Gambling Commission se place sans doute en première liste quand il s’agit de la sévérité des sanctions. Chaque année, plusieurs opérateurs se heurtent à cette haute institution dédiée aux casinos légaux en Grande-Bretagne. Après 888 Casino, Betfair, Ladbrokes Coral, LeoVegas, William Hill ou encore 32Red, c’est au tour de VideoSlots et Casumo de subir les sanctions de la UK Gambling Commission. Il faut dire que rien ne va plus dans l’industrie des jeux d’argent lorsqu’on enfreint les règles.

Une source de sanction identique pour les 2 acteurs

La United Kingdom Gambling Commission a décidé de sanctionner Casumo et VideoSlot pour cause de manquements à la protection des joueurs. Ces casinos en ligne ayant une licence d’exploiter le marché de la Grande-Bretagne sont jugés coupables pour négligence envers les parieurs. En effet, ces plateformes n’ont pas pris la peine de vérifier la provenance de la somme déposée sur certains comptes. Un autre signe de négligence venant de ces opérateurs concerne la grande liberté d’accéder aux divertissements.

La loi est claire concernant les sites de jeu, les plateformes de paris sportifs, ainsi que les sites de poker en ligne. Les opérateurs ont l’obligation d’étudier chaque profil pour déceler les signes d’addiction. Il faut également que l’organisme vérifie si le dépôt correspond au profil du joueur. Il faut aussi garder un œil à sa fréquentation sur le site et le montant de mise qu’il engage régulièrement. En bref, être responsable d’un casino en ligne ne se limite pas uniquement à offrir des divertissements aux internautes ou à garder leur argent bien au chaud. Il faut veiller également à la sécurité des membres ainsi qu’à leur bien-être.

Sanction financière au programme

Comme toujours, la UKGC sanctionne les casinos malveillants à payer une amende. Pour VideoSlots, la somme à payer s’élève à 1 million de livres sterling. Le groupe Casumo est sanctionné à verser 5,58 millions. Il s’agit d’un premier avertissement et les 2 casinos risquent de perdre leur licence en cas d’un second incident. Plusieurs autres sites sont dans la ligne de mire de la United Kingdom Gambling Commission à l’heure actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here