12 nouvelles machines à sous dans le casino rénové de Royan

0
27
Casino Royan

Le Casino de Royan-Pontaillac est un casino terrestre que nous suivons depuis 2 ans avec ces actualités :

Nous apprenons aujourd’hui que depuis le 6 juin dernier, les clients du casino de Royan ont la possibilité de jouer en avant-première nationale sur de nouvelles machines à sous.

Cinq mois après ses travaux de rénovation, le casino Barrière de Royan se dote de nouvelles slots dans sa salle de jeu. 12 machines à sous de dernière génération ont été rajoutées au parc de jeu de l’établissement. « Zorro », un bandit manchot en l’honneur du vengeur figure parmi les acquisitions du groupe. Au total, le casino de Royan a investi quatre machines à sous « Zorro ». Ils seront disponibles dans le casino jusqu’au 31 décembre 2020.

L’arrivée de ces nouvelles machines à sous constitue une belle aubaine pour l’établissement de jeu, qui avait connu une baisse fréquentation avec les travaux de rénovation du casino entamés au début du mois de février de l’année 2017.

Il y a quelques mois, la direction avait en effet débuté le chantier permettant de rénover les infrastructures du casino. Des améliorations qui étaient nécessaires avant l’arrivée de l’été, et surtout du mois août, où le pic de fréquentation de l’enseigne est très élevé. Ce dernier accueille chaque année environ 290 000 personnes.

Achevés vers fin mai, les travaux du casino ont mobilisé environ 3 millions d’euros. Durant la période de rénovation, l’intégralité des jeux a été mise à la disposition des joueurs (jeux électroniques, machines à sous). Le restaurant fut fermé jusqu’au 4 mai 2017. Il a été remplacé il y a quelques temps par le Café Barrière. Ce dernier offre un décor chic et contemporain ainsi qu’une ambiance décontractée. Le Café a une vue panoramique sur la plage de Pontaillac.

Pour votre information, le groupe Barrière avait d’ailleurs publié une vidéo sur la rénovation du casino :

Notons que le casino Barrière de Royan a complètement changé sa décoration intérieure. Une grande partie de ses meubles ont été vendus aux enchères, et seront visibles dès le printemps 2018 au musée maritime de Bordeaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here