10 personnes interrogées dans l’Essonne pour des jeux clandestins

0
18
Tribunal

Des parties clandestines sont organisées depuis plus d’un an dans un pub abandonné de Savigny-sur-Orge en Essonne. Souvent ces matchs se font dans des appartements aussi avec des sommes allant entre 100 000 et 200 000 euros chaque soir. Sur les dix personnes interpellées, deux d’entre elles sont incarcérées et les huit autres déférées.

Un bon partenariat pour un investissement occulte

En effet, les trois organisateurs de ces jeux de hasard sont des autochtones de l’Essonne. Trois à quatre fois par semaine, ils organisent des jeux autour d’une table en invitant dix à trente joueurs. Ces derniers misent une importante somme d’argent à chaque partie. Les jeux de poker se passaient notamment dans deux communes situées en Essonne à savoir Savigny-sur-Orge et Vigny-Châtillon. D’après l’enquête policière du SCCJ ou service central des courses et jeux, la mise peut aller jusqu’à 200 000 euros par soirée. Au fil du temps, la bande se sépare en deux groupes. Cela dans le but de multiplier le nombre de parties illégales, mais aussi les gains à empocher par ces malfrats. Effectivement, chacun de ces derniers recevait une somme entre 3 000 et 5 000 euros par mois soit 5% des gains.  Au bout de quelques mois d’investigation, les trois têtes penseuses et les sept autres personnes qui s’enrichissaient ont été interrogées. Les policiers du SCCJ ont arrêté ces personnes pour « tenue de maison de jeux de hasard en bande organisée ». Cette dernière est constituée entre autres d’agent de sécurité, de prestataire alimentaire, des hôtesses, mais aussi des croupiers semi-professionnels. Le code de la sécurité intérieure a estimé leur amende de 200 000 euros et risque sept ans d’emprisonnement.

Un grand pas vers la restructuration pour éradiquer les jeux clandestins

Après l’arrestation des responsables des maisons de jeux de hasard en bande organisée, deux d’entre eux sont incarcérés. L’un d’entre eux a déjà fait de la prison et est assigné à domicile, car il portait déjà un bracelet électronique. Les huit autres, qui ont respectivement âgé de trente ans environ, ont été accusé devant le tribunal d’Évry. Le verdict, une remise de peine de prison de quatre mois à six mois de prison ferme, et une amande fixée à 2 500 à 5 000 euros. Il est à noter que parmi les participants, quelques-uns d’entre eux sont des habitués des postes de police. Cela en raison des quelques vols et trafics de stupéfiants. De ce fait, quelques pays d’Europe ont instauré le monopole d’État sur jeux de hasard. Ainsi, seuls les opérateurs ayant une licence délivrée par l’ARJEL ont plus d’avantages. Ces derniers concernent l’organisation d’un tournoi de jeux de hasard. C’est pourquoi au début, seuls les cercles de jeux comme l’aviation club de France ont le droit d’organiser des tournois de poker hors ligne. C’est seulement quelque temps après que les casinos terrestres ont pu bénéficier de cette opportunité. Cela permet aux joueurs d’éviter de parier aux jeux illégaux. Il est donc nécessaire de prendre en compte les interdictions et les autorisations valides dans leur pays avant de jouer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here